Cycle Conférences Master 1

La philosophie managériale est un nouvel enseignement qui cherche à établir des ponts entre épanouissement de l’homme et efficacité au cœur de l’entreprise moderne :

  • – Relier et intégrer les grandes philosophies d’Occident et d’Orient au monde du travail et du management des hommes
  • – Enrichir l’environnement des décisions et la pertinence des actions
  • – Donner du sens par une remise en question de nos schémas mentaux et un véritable travail intérieur
  • – Développer une philosophie de la connaissance et de l’action en redécouvrant nos propres talents
  • – Promouvoir l’éthique professionnelle dans un environnement managérial complexe

Parcours :

« J’ai entrepris de longues études (Doctorat en Économie, Master RH, Executive MBA) et acquis également une solide formation en Sciences Humaines (Occident et Orient). Je suis issu aussi du monde de l’entreprise où j’ai principalement exercé les fonctions de chargé d’études économiques, avant de mettre en place mon enseignement : La Philosophie Managériale.

J’enseigne à Kedge Business School (nom actuel de l’École Supérieure de Commerce de Marseille), à l’Université de Provence (Master) ainsi qu’à l’École Internationale RISEBA à RIGA (Lettonie). Je donne également depuis 20 ans des séminaires dans de grandes entreprises comme Sodexo, Groupama, Cegetel, Bayer, Apave, ainsi qu’au Medef (Marseille) et aux CJD d’Aix-en- Provence et de Nice.

Outre une conférence au TedX La Défense en 2012, je suis intervenu aux côtés de J.Attali et de M. Serres principalement, lors d’un colloque organisé par La Banque Populaire (2008). J’ai obtenu par ailleurs le Prix d’honneur de L’Éthique Professionnelle 2014 (sous l’égide de la Conférence des Grandes Écoles).

En marge d’être un ancien sportif de haut niveau (Sélection française, Handball Junior), j’ai effectué de grands voyages initiatiques (Himalaya, Alaska, Amazonie, Afrique noire, Australie…) à la rencontre d’importants maîtres de sagesse, de tribus retirées, en passant aussi par un pèlerinage de 1 600 km et 40 jours de marche solitaire vers Compostelle. »

Pierre BIGAZZI